Cuisine et musique autour d’une nouvelle table

jeu, 21. nov. 2019
De g. à dr.: Le propriétaire Jean Molina, de Châtel-St-Denis, accompagné des nouveaux gérants Mathieu et Francine Grandjean, de Palézieux. CM

RESTAURATION CHÂTEL-ST-DENIS

Samedi prochain, le chef-lieu veveysan disposera d’un nouveau restaurant: Le Châtel. Anciennement La nouvelle poste, l’établissement a été repris par les Châtelois Fabienne et Jean Molina. Il sera géré par un couple de nouveaux tenanciers, Francine et Mathieu Grandjean, de Palézieux.

Non loin du centre de Châtel-St-Denis, à l’intersection entre l’avenue de la Gare et la nouvelle route cantonale, se trouve un bâtiment qui abritait La nouvelle poste, un établissement fermé depuis une année. Dès samedi prochain, le restaurant, totalement transformé, rouvrira ses portes sous un autre nom: Le Châtel.

D’un côté, les nouveaux propriétaires des lieux, Fabienne et Jean Molina. Fribourgeois d’adoption, ils se sont installés à Châtel-St-Denis il y a trois ans et ont ouvert l’Espace Montimbert, qui accueille régulièrement des événements musicaux. L’été dernier, le couple a décidé de donner une plus grande ampleur à son concept, devenu «un peu à l’étroit» chez eux.

Un carrefour avec «du potentiel»

De l’autre, Francine et Mathieu Grandjean, de Palézieux-Gare. S’ils sont tous deux pâtissiersconfiseurs de formation, lui est également cuisinier et œnologue. Le couple de trentenaires cherchait depuis quelque temps à reprendre un établissement. Leur regard s’orientait, à la base, plutôt du côté de Vevey et de Lausanne. Lorsque Fabienne et Jean Molina, des amis de longue date, leur ont parlé de leur projet, ils ont été séduits par cette «magnifique opportunité». Issus de la région, l’idée de gérer un restaurant châtelois accueillant des soupersconcerts leur a immédiatement plu.

«En fait, c’est Alan Braganza, le gérant de Piano Corner, un commerce situé juste au-dessus, qui m’a parlé de la disponibilité de cet établissement, explique Jean Molina. Avec ma femme, nous nous sommes dit que ce serait l’occasion de disposer d’un bel écrin, pouvant accueillir davantage d’intéressés, pour mettre en place des événements musicaux.»

Les transformations qu’a récemment connues Châtel-St-Denis n’y sont pas non plus totalement étrangères. «Avec la nouvelle route cantonale, cet établissement est devenu beaucoup plus visible, déclare Mathieu Grandjean. Le centre de la ville étant en passe de se déplacer, cet endroit dispose désormais d’un potentiel intéressant. Avant l’apparition de cette nouvelle configuration, honnêtement, nous ne l’aurions pas repris.»

Différentes touches

L’acquisition de l’établissement, de la part des Molina, s’est faite à la fin juin. Début août, les travaux ont commencé. «Nous avons dû nous concerter et nous mettre d’accord pour les aménagements et la décoration, indique Francine Grandjean. Nous avons tenté quelque chose de traditionnel, de chaleureux et de boisé, tout en y apportant des touches de modernité.» Elle précise au passage que le restaurant accueillera régulièrement des expositions, telles que celle de Cécile Dauriac-Vuibert, qui orne actuellement ses murs.

Pour ne citer que quelques unes des modifications, notons ceci: le carrelage, avec effet bois, ressemble désormais à s’y méprendre à un parquet. Le bar a été relooké, aéré, et agrémenté d’un plateau d’une seule pièce en pin douglas. «Les tables ont été confectionnées par les bénéficiaires de l’association Afiro à Lausanne, qui a pour but de réinsérer les personnes touchant l’assurance invalidité», glisse Mathieu Grandjean. Une vitrine réfrigérée, installée près du bar, accueillera les pâtisseries faites maison.

Une carte très variée

Au niveau gastronomique, les nouveaux gérants ont l’intention de proposer une cuisine de saison, ainsi que des dégustations de vin, accompagnées de tapas. «J’aime les plats d’antan, en sauce, qui ont eu le temps de mijoter et qui sont goûtus. C’est ce que je compte servir à mes clients», annonce Mathieu Grandjean. Les frites seront fraîches et tout sera concocté sur place, avec un maximum de produits locaux, assurent les Paléziens. Le couple prévoit également de ravir les papilles de leurs hôtes en leur faisant découvrir une spécialité valaisanne: la fondue anniviarde, une sorte de fondue chinoise, aux herbes, tirant son nom du val d’Anniviers. «Le but est de mettre en valeur le terroir suisse», ajoute le cuisinier.

L’établissement dispose désormais d’une scène surélevée en son centre, afin que les clients puissent se restaurer tout en assistant aux prestations musicales. «L’idée est d’organiser des concerts une fois par mois, en fin de semaine, dévoile Jean Molina. Chaque souper-spectacle aura un thème différent, pour la musique et la cuisine. Le 13 décembre, nous accueillerons la chanteuse de gospel Alexia Rabé et, en janvier, ce sont des ténors italiens qui viendront chanter.» A sa connaissance, Le Châtel sera le seul restaurant de la région à proposer régulièrement de telles soirées.

A quelques jours de l’ouverture, Fabienne et Jean Molina se veulent «très positifs». Francine et Mathieu Grandjean, eux aussi, ont des étoiles plein les yeux: «Nous nous réjouissons! Nous souhaitons que cet endroit soit vivant, que les gens s’y sentent à l’aise et que des connexions s’y fassent.» Un désir de convivialité qu’ils réitéreront chaque jour de la semaine, mardi et dimanche exceptés.

Christian Marmy

Ouverture du restaurant Le Châtel samedi prochain. Verrée d’accueil de 17 h à 19 h. Plus d'infos sur www.lechatel.ch

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Les habitants voient rouge face à l’antenne du géant bleu

Swisscom souhaite transformer l’une de ses antennes d’Oronla-Ville pour exploiter la 5G. A la suite de la mise à l’enquête, qui s’est achevée dimanche, des citoyens se sont mobilisés et ont fait opposition.

A Oron, depuis le 2 novembre, un «groupe informel» d’une dizaine de personnes mobilise les h…