Dysfonctionnements et censure

jeu, 03. oct. 2019

Cette lectrice souhaite réagir à l’article intitulé «Beaucoup d’espoir placé dans l’intégration des EMS au RSSV», publié dans notre édition de la semaine dernière.

Est-il normal, dans un pays démocratique et libre, que le fait de soulever des dysfonctionnements entraîne des menaces?

Qu’une employée doive s’abstenir de venir à une assemblée, car menacée de licenciement si elle s’exprime?

Où sont et que font les organes de surveillance?

 

Il y a plusieurs années que le personnel lance des appels pour être entendu, respecté, et que ce management catastrophique cesse. Des années que les employés subissent, physiquement et psychologiquement, tout en ayant à cœur d’offrir malgré cela des prestations de qualité aux patients, qui sont leur priorité.

Beaucoup de paroles, mais où sont les actions concrètes?

Il est bien de vouloir s’entourer de spécialistes, mais, dans la situation actuelle de dysfonctionnement, n’est-ce pas mettre un plâtre sur une jambe de bois avec l’argent des contribuables?

Comment vouloir intégrer une nouvelle entité de trois cents employés, quand on n’arrive pas à respecter et à donner des conditions de travail normales aux collaborateurs actuels?

Comment prétendre travailler à améliorer la situation, lorsque l’on nie l’évidence de la situation et qu’on agit de façon dictatoriale, en accusant les personnes qui la dénoncent, de la créer?

 

J’ai travaillé durant treize ans et demi au RSSV comme aide-soignante. Cela fait plus de cinq ans que l’on dénonce son dysfonctionnement, sans être entendu. Sauf lorsque l’on est obligé de passer par la presse, soutenu et aidé par le SSP, à ce moment, des promesses apparaissent. Comme un sucre pour calmer le jeu, puis cela retombe… Ne pouvant plus «m’adapter» à ce dysfonctionnement, malgré un travail auprès des patients que j’aime énormément, j’ai choisi de prendre une retraite anticipée.

 

Il est urgent que la situation change pour le bien de mes anciens collègues et pour les patients.


Françoise Stuber, de La Joux

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Bientôt trop de logements sur le marché?

De nombreux logements vont être mis sur le marché à Châtel-St-Denis. Certains prochainement, d’autres d’ici une dizaine d’années.

Ces nouveaux immeubles seront-ils capables d’absorber la croissance démographique prévue, ou, au contraire, vont-ils largement la dépasser?

Comment les promoteurs, les a…