Il y a un temps pour tout

jeu, 03. oct. 2019

Jamais nos agendas et nos calendriers n’ont été autant saturés que maintenant. A la minute près, tout est prévu et programmé. Cette gestion minutée doit, semble-t-il, nous permettre de faire plus en un minimum de temps. Dans quelques semaines, la nouvelle gare sera opérationnelle. Selon les prévisions, nous allons gagner sept minutes par trajet. Qu’allons-nous faire de ces sept minutes?

Antoine de Saint-Exupéry, dans Le Petit Prince, se penche déjà sur les économies de temps. Il nous raconte le dialogue entre le petit prince et un marchand. Ce dernier nous dit l’auteur, vend des pilules. Elles permettraient de ne plus avoir soif et on n’éprouverait même pas le besoin de boire. «C’est un grand gain de temps», dit le marchand. «Les spécialistes ont calculé qu’on gagnerait 53 minutes par semaine.»

«Et que fais-tu avec ces 53 minutes?», demande le petit prince: «Ben ce qu’on veut, on fait ce qu’on veut, de ces 53 minutes!» Le petit prince conclut en disant: «Moi s’il me reste 53 minutes à remplir dans la semaine, j’irai tranquillement à un puits…». Que ferai-je du temps gagné?

La sagesse biblique nous dit dans un de ses livres qu’il y a un temps pour tout sous le soleil (Ecclésiaste 3). Et, selon notre âge, nous n’avons pas la même conception du temps. Les uns ne se rendent pas compte du temps qui passe, les autres comptent le temps et les derniers n’ont pas ou plus le temps. Ainsi nous sommes amenés à gérer le temps avant que ne commence le compte à rebours annonçant sa fin.

La Bible parle alors de deux temps: celui du chronomètre qui passe inexorablement et qui englobe nos contraintes horaires; et celui qui se suspend aux événements de notre vie personnelle pour les graver dans le panthéon des souvenirs. Pour notre bien-être, sachons mettre à profit le temps qui nous est imparti. Si seulement on pouvait arrêter le temps... Il est tellement précieux que le défi, pour nous, est de le gérer au mieux en faisant des choix entre le nécessaire et le superflu.

Didier Meyer, pasteur à la paroisse protestante de Châtel-St-Denis–la Veveyse

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Bientôt trop de logements sur le marché?

De nombreux logements vont être mis sur le marché à Châtel-St-Denis. Certains prochainement, d’autres d’ici une dizaine d’années.

Ces nouveaux immeubles seront-ils capables d’absorber la croissance démographique prévue, ou, au contraire, vont-ils largement la dépasser?

Comment les promoteurs, les a…