Palézieux-Gare: L’Auberge de l’Union sur le petit écran

jeu, 24. sep. 2020

«On ne sait pas où on va… mais il ne faut surtout pas faire le mort. On est en vie!» Hier soir, Temps présent diffusait les témoignages de Fabrice Hochard (photo) – qui a repris L’Auberge de l’Union, à Palézieux-Gare, en février dernier – et des restaurateurs du Gruyérien à Morlon, de l’Eligo et du Lucha Libre à Lausanne. Une équipe de l’émission de la RTS a traversé la saison estivale avec eux: «L’angoisse de ne pas pouvoir payer les factures et les salaires ou de devoir licencier revient comme un leitmotiv au gré des témoignages souvent poignants.» Le reportage signé par la journaliste Emmanuelle Bressan s’intitule Restaurateurs, l’été de tous les dangers.
A (re)voir Restaurateurs, l’été de tous les dangers, mercredi à 12 h sur RTS Deux ou sur www.rts.ch. Mess.

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

«Je n’ai de loin pas été ridicule»

CUISINE ATTALENS/BORDEAUX

Quentin Bochud n’a pas passé l’écueil de la finale hebdomadaire vendredi dernier dans Objectif Top Chef. L’ingénieur en chimie de 31 ans se dit déçu, mais il ne retient que le positif de son aventure dans cette émission de télévision.

Son trompe-l’œil salué et plébiscité par le chef Philippe Etchebest ne l’a tout juste pas sauvé. Quentin Bochud a été élimin...