La vie «d'après»

jeu, 04. juin. 2020

Lignes jaunes. Sens de circulation. Flèches jaunes. Gel hydroalcoolique. L’environnement de notre vie «d’après» serait passé, il y a encore quelques se- maines, pour de la science-fiction. Le masque, qu’on croyait réservé aux touristes visitant notre pays, a fait une entrée remarquée dans notre garde-robe. Notre comportement a également changé: on se surprend à esquisser un pas de recul quand on croise quelqu’un. Chacun a vécu différemment ces deux mois de semiconfinement. Et comme à Nouvel-An, certains d’entrenous ont pris de «bonnes» résolutions pour la vie «d’après»: faire plus de sport, passer ses vacances en Suisse ou encore manger plus local. Personnellement, en l’espace de quelques jours, ma vie professionnelle a été bousculée. Il a d’abord fallu trouver des sujets, élaborer le…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Neuf enfants de réfugiés apprennent le scoutisme

SCOUTISME VEVEYSE

Les scouts de la Veveyse ont invité une petite dizaine d’enfants de requérants d’asile à partager l’expérience des camps estivaux.

Chaque année, les scouts de la Veveyse organisent trois camps, deux estivaux et un hivernal. «Ces semaines à partager les valeurs du scoutisme permettent aux jeunes de vivre en communauté, en pleine nature», se félicite le responsable de la section veveysane, Samuel Russo.

Cette…