Malfrats toujours recherchés

jeu, 16. Jan. 2020
La succursale de la BCF d’Attalens a été braquée, vendredi dernier, en fin d’après-midi. La police cantonale a lancé un appel à témoin. CM

FAIT DIVERS ATTALENS

Vendredi dernier, la succursale de la BCF d’Attalens a été victime d’un braquage à main armée. Deux personnes sont parvenues à prendre la fuite avec plusieurs dizaines de milliers de francs. L’enquête suit son cours et la Police cantonale fribourgeoise maintient son appel à témoin.

Dérober de grosses sommes d’argent dans une banque et réussir à s’en sortir, cela n’arrive que dans les films, ou même à l’étranger. Ailleurs, en tout cas. Pourtant, c’est ce qui vient d’arriver à Attalens, pas plus tard que vendredi dernier. Vers 16 h 50, deux individus sont entrés dans la succursale de la Banque cantonale de Fribourg (BCF) et ont braqué une employée, ainsi qu’un client, avec une arme de poing. Ils ont pris la fuite, emportant avec eux une dizaine de milliers de francs, d’après les communications de la Police cantonale fribourgeoise.

Cette dernière, qui a immédiatement mis en place un dispositif de recherche et a ouvert une enquête, ne peut bien évidemment pas révéler de détails qui risqueraient de compromettre son travail. Son porte-parole, le sergent Bertrand Ruffieux, indique en effet «ne pas pouvoir donner d’éléments nouveaux» vis-à-vis du communiqué de presse établi vendredi soir. Il déclare cependant que l’appel à témoin lancé par les forces de l’ordre est toujours valable: «Toute personne qui disposerait d’informations, notamment sur des comportements suspects durant les jours qui ont précédé les faits, le jour même et/ou les jours suivants, est priée de nous contacter, au 026 304 17 17.»

Sortie de la banque à pied

Le communiqué, quant à lui, indique que ce braquage s’est déroulé de la façon suivante: deux personnes, l’une masquant son visage avec un bonnet et une écharpe, l’autre avec une veste à capuche rabattue sur sa figure, sont entrées dans la succursale de la BCF d’Attalens en fin d’après-midi. Après avoir braqué l’employée de la banque et un client, ils se sont fait remettre plusieurs dizaines de milliers de francs et ont pris la fuite, à pied, dans une direction inconnue.

Malgré les nombreuses patrouilles dépêchées et les recherches entreprises, notamment à l’aide d’un chien policier, les auteurs du brigandage n’ont pas été appréhendés. La police cantonale souligne que personne n’a été blessé. Les victimes ont été prises en charge et une cellule psychologique a été demandée.

Contactée, la directrice des succursales de la BCF Anne Maillard ne peut, elle non plus, en dire davantage. Elle ne souhaite pas préciser le montant dérobé. La directrice déplore cet événement: «C’est toujours un choc, nous n’aimons pas commencer l’année de cette façon. Ma principale préoccupation, le plus important à mes yeux, c’est que personne n’ait été blessé.» Elle ajoute que la BCF est très rarement victime de ce genre de méfaits. Le dernier exemple en date remonte à 2011, année où la succursale de Flamatt avait connu des faits similaires.


Christian Marmy

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Raclette, schlager-musik et tracteurs

MÉCANIQUE VULLIENS

Demain soir, Les Amis des vieux tracteurs du Jorat et environs organisent leur repas de soutien à la grande salle de Vulliens. La soirée «raclette à gogo», dont l’invitée phare est Carol Rich, se voit couronnée de succès avant même d’avoir eu lieu, puisque les deux cents personne…