Un temps "fiévreux"

jeu, 03. oct. 2019

L’automne est là. Les températures chutent, les nez commencent à couler, les gorges sont sèches. Un phénomène qui se répand, qui touche les ménages et qui n’a pas épar- gné la rédaction du Messager.

Pourtant, cet automne est quelque peu particulier. En effet, la «fièvre» des élections fédérales, qui auront lieu dans deux semaines, a gagné tout le pays. Il n’y a pas que les bords de route qui sont envahis d’affiches. Les boîtes aux lettres, elles aussi, se voient assiégées de tracts, d’informations, de documents destinés à convaincre les électeurs.

Si certains le voient d’un mauvais œil, croulant sous une pile de brochures, ils devraient néanmoins se rappeler une chose: malgré tout, nous avons la chance, peuple helvétique, de vivre dans un Etat stable, riche et présentant une confortable sécurité.

Nos institutions, somme toute, fonctionnent passablement bien. Leur lenteur est sans cesse pointée du doigt, toujours est-il que nos politiciens, contrairement à ceux d’autres pays, peuvent se balader librement – parfois aux frais du contribuable – sans être forcés de déployer toute une ribambelle de gardes du corps. D’un autre côté, quittons, l’espace d’un instant, la Veveyse, la région d’Oron et le Jorat. Eloignons-nous de la Romandie, de la Suisse même, et focalisons notre attention sur le monde exté- rieur. La politique actuelle, à un niveau international, ne serait-elle pas «fiévreuse»?

Comment expliquer qu’au XXIe siècle, une multitude d’Etats – et pas des moindres – soient «gouvernés» par des populistes, des extrémistes et des clowns? Des acteurs de téléréalité, des humoristes, des climatosceptiques, j’en passe et des meilleurs… Quelles leçons avons-nous tirées de notre Histoire?

Un observateur extérieur – un extraterrestre – établirait sans doute un diagnostic inquiétant. S’il se muait en médecin, il s’évertuerait à prescrire toutes sortes de traitements afin de remédier à la situation.

Prenons notre mal en patience et gardons confiance. Après tout, un rhume est souvent dû à une brusque modification de l’atmosphère. Espérons que le monde, lui aussi, saura s’habituer à la nouvelle donne, reprendre des forces et aller de l’avant dans de bonnes conditions.

Christian Marmy

Plus: 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Bientôt trop de logements sur le marché?

De nombreux logements vont être mis sur le marché à Châtel-St-Denis. Certains prochainement, d’autres d’ici une dizaine d’années.

Ces nouveaux immeubles seront-ils capables d’absorber la croissance démographique prévue, ou, au contraire, vont-ils largement la dépasser?

Comment les promoteurs, les a…