La culture «cantonale» ne pousse qu'en ville

jeu, 10. oct. 2019

Depuis une semaine, le public découvre le nouveau Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne, de son petit nom MCBA. Sur ses murs est accrochée la richesse de ses coffres dans une exposition inaugurale, nommée Atlas. Cartographie du don. La critique, la presse et les premiers visiteurs sont conquis. Ils saluent – quasiment à l’unisson – la lumière, l’espace ou encore la modernité. C’est vrai qu’il est beau ce nouveau site muséal, à côté de la gare de Lausanne, où 120 000 pendulaires défilent chaque jour.

L’histoire oublierait presque que Palézieux était sur les rangs pour accueillir le MCBA. Au lendemain de l’échec dans les urnes du projet de Bellerive, sur les bords du lac, le 30 novembre 2008, onze sites, à Morges, à Yverdon-les-Bains ou encore à Lausanne étaient en lice. A la surprise…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES