Plus question de reculer

| jeu, 02. mai. 2019

La construction de l’immense structure de la Fête des vignerons a pris fin vendredi. Sur les hauts de Vevey, la tente de La Veyre, centre névralgique des 5500 acteurs-figu- rants, ne désemplit pas. Depuis la première répétition (lire la dernière chronique, le 15 mars dernier), les anecdotes se sont accumulées*. Je vous avais laissés à trois jours de l’essayage de mon costume. Si cette étape s’est avérée être une formalité pour mon frère aîné, une poignée de minutes seulement, elle a été plus longue pour moi.

D’abord flanqué d’un pantalon à pattes d’ef orange, d’un T-shirt vert pomme, de chaussures rouge vif, la costumière Giovanna Buzzi a préféré me donner une chemise blanche et un gilet vert avec des grappes de raisin peintes à la main. Finalement, il aura fallu quarante-cinq minutes pour m’habiller et effectuer les re- touches. Je ne suis pas encore convaincu par mon nouveau look. Quant aux répétitions, dirigées par le concepteur du spectacle Daniele Finzi Pasca, elles sont plus intenses pour notre groupe: la Saint-Martin. Le metteur en scène est devenu plus directif. Il le sait mieux que quiconque: l’horloge tourne. Nous n’aurons que très peu de temps pour répéter et prendre possession de l’arène, dès dimanche prochain. Car la tente de La Veyre est trop exiguë pour nous permettre d’évaluer les distances que nous devrons parcourir. Daniele Finzi Pasca nous a rapidement dit que nous ne serions pas seulement des «porteurs de costume». Il cherche à être un «faiseur de pluie». Il insiste donc sur la poésie de nos gestes. Il nous demande de guider les autres les yeux fermés, de simuler des disputes. Bref, de nous transformer en acteurs.

Nous apprenons à jouer, à danser… la samba. Daniele Finzi Pasca nous parle de super-héros, de cercles magiques. Des noms de code que seuls les membres de la troupe de la Saint- Martin peuvent comprendre. Je reste volontairement évasif sur le contenu scénique de notre tableau pour que la surprise soit totale. A la fin de chaque répétition, une tradition s’est mise en place: on partage une bouteille de blanc, on échange. Surtout on rit, beaucoup. La semaine dernière, nous avons toutefois été pris d’un sentiment de vertige à la découverte du calendrier pour les prochains mois. Plus question de reculer. Prochain rendezvous, demain à 16 h, pour la proclamation de la Fête des vignerons. Restez à l’écoute. VALENTIN JORDIL

*Je relate ici, ponctuellement, les coulisses de la Fête des vignerons 2019

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Bientôt trop de logements sur le marché?

De nombreux logements vont être mis sur le marché à Châtel-St-Denis. Certains prochainement, d’autres d’ici une dizaine d’années.

Ces nouveaux immeubles seront-ils capables d’absorber la croissance démographique prévue, ou, au contraire, vont-ils largement la dépasser?

Comment les promoteurs, les a…