L’intimité de Gustave et Madeleine Roud vue par Bruno Pellegrino

mer, 06. fév. 2019

LITTÉRATURE CARROUGE/LAUSANNE

Dans Là-bas, août est un mois d’automne, Bruno Pellegrino scrute le quotidien du poète Gustave Roud et de sa sœur Madeleine dans leur maison de Carrouge (VD). Avant de rencontrer ses lecteurs demain, dans le cadre du Prix des lecteurs de la ville de Lausanne, l’auteur de 30 ans s’est confié au Messager. En ce mardi après-midi hivernal, Bruno Pellegrino nous a donné rendez-vous dans un café, à proximité de la place de la Riponne, à Lausanne. La capitale vaudoise l’a justement choisi parmi cinq autres auteurs romands, qu’un jury populaire devra départager, en lice pour le Prix des lecteurs de la ville de Lausanne. D’ailleurs, Bruno Pellegrino partira à la rencontre de ce public, demain, au Lausanne Palace (complet).

C’est pour Là-bas, août est un mois d’automne

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

En dix ans, l’APERO est devenu un beau bébé

PETITE ENFANCE RÉGION D’ORON

En une décennie d’existence, le réseau APERO a «beaucoup, beaucoup grandi», selon sa directrice Isabelle Guzzon. De 2009 à 2019, les places d’accueil collectives sont passées de 52 à 492.

L’APERO n’aura jamais aussi bien porté son acronyme de cinq lettres. En effet, le……