Quarante-cinq ans de boîte et aucune envie de retraite

jeu, 25. fév. 2021

RETRAITE

Myriam Rossier-Jordil n’a connu qu’un poste de travail dans sa vie, celui d’employée de commerce chez Wydler SA, à Bossonnens. Aujourd’hui, elle prend sa retraite, fière mais un peu triste, aussi.

Après quarante-cinq ans d’activité dans la même entreprise, il y aurait de quoi se réjouir d’une retraite bien méritée. D’enfin lâcher prise, de quitter un monde qu’on ne connaît que trop bien. Pourtant, aujourd’hui, Myriam Rossier-Jordil se sera sûrement réveillée avec une boule au ventre.

Elle se rendra au travail la tête haute, exactement comme elle l’a fait durant quarante-cinq ans. Puis elle fera ses adieux et ressentira cette émotion, ce pincement qu’on éprouve lorsqu’on doit quitter un endroit dans lequel on se sent bien. Comme quand on rentre de vacances qu’on rêvait plus…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Eric Froidevaux nouveau directeur général de l’Hôpital de Lavaux

SOINS LAVAUX

Dès le 1er mai, Eric Froidevaux prendra le poste de directeur général de l’Hôpital de Lavaux. L’institution située à Cully a annoncé sa nomination cette semaine dans un communiqué. Il succédera à Rodolphe Rouillon, qui s’en ira le 30 juin pour l’Hôpital intercantonal de la Broye (HIB).

Eric Froidevaux est diplômé de l’Ecole hôtelière de Lausanne, agrémenté d’...