Inventifs, les commerçants prennent leur mal en patience

jeu, 21. Jan. 2021

COMMERÇANTS VEVEYSE/ORON

Comme des milliers d’autres en Suisse, Sport’Yves aux Paccots, Coup d’Pouce à Châtel-Saint-Denis, la Librairie du Midi et la Boutique Entre-Nous à Oron-la-Ville, ont fermé leurs portes aux clients lundi et ce jusqu’à la fin du mois de février sur ordre de la Confédération. Ils évoquent les adaptations, les inquiétudes financières et les interrogations face à ces mesures.


Yves Büchler,

propriétaire du magasin Sport’Yves aux Paccots

Pour Yves Büchler, patron de Sport’Yves et directeur de l’Ecole Suisse de ski des Paccots, les nouvelles restrictions pour lutter contre la pandémie de coronavirus sont difficiles à comprendre. «Selon les directives, je ne peux plus rien vendre dans ma boutique, soupire-t-il. Seuls les services de location et de vente par téléphone…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Face à la numérisation, l'affiche a la cote

ÉLECTIONS COMMUNALES

Les affiches électorales officialisent le début d’une campagne politique. Parfois boudées pour un recours à des outils numériques, elles n’en restent pas moins un moyen efficace de communication. Analyse des affiches présentées par les partis candidats au Conseil communal de Ch…