La gélinotte des bois au cœur d’un travail de thèse

jeu, 03. sep. 2020

NATURE VEVEYSE

Vincent Grognuz a consacré son travail de master à une espèce d’oiseau vulnérable: la gélinotte des bois. Etudiant en biologie à l’Université de Fribourg, cet Attalensois a recensé plus de septante gélinottes dans les Préalpes occidentales, et notamment en Veveyse. Il présente les conclusions de son travail, ce matin, à l’Université de Fribourg.

C’est en plein hiver, les raquettes aux pieds et à peaux de phoque, que Vincent Grognuz a passé au crible trente sites des Préalpes fribourgeoises. Son but? Retrouver les traces d’un oiseau qui se fait rare dans nos contrées: la gélinotte des bois. Avec l’aide d’une petite équipe d’assistants, il a parcouru près de 400 kilomètres pour pister cette espèce de la famille des tétraonidés. Pour la repérer à coup sûr, il faut avoir l’œil…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Une affluence au-delà des espérances

EXPOSITION EN PLEIN AIR BOSSONNENS

Après trois semaines d’exposition dans les ruines du château, à Bossonnens, la quatrième édition de Bossonn’Art s’est terminée samedi dernier. La biennale d’art a séduit, tant les visiteurs que les artistes.

«Bossonn’Art a rencontré un succès incroyable cette anné…