D’infatigables besogneuses vivent sous la nouvelle gare

jeu, 30. jui. 2020

APICULTURE CHÂTEL-ST-DENIS

Des travailleuses jaune et noir vivent sous le pont de la nouvelle gare TPF de Châtel-St-Denis. Ces deux ruches, contenant plusieurs milliers d’abeilles, ont été installées par Carine Beaud, de Graines d’apiculteurs, qui en assure l’entretien et le suivi. L’idée vient du transporteur fribourgeois, qui parraine le projet.

Les automobilistes les plus observateurs quittant le chef-lieu veveysan en direction de la Basse-Veveyse les auront sans doute remarquées. Les passagers des trains qui s’arrêtent à Châtel-St-Denis, eux, ne les auront peut-être même pas aperçues. Deux ruches, contenant d’innombrables abeilles, sont en effet installées sous le pont ferroviaire de la nouvelle gare TPF. A proximité immédiate se trouvent plusieurs constructions, destinées aux…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES