Des différences? Normal!

jeu, 27. fév. 2020

La semaine dernière, Châtel-St-Denis a vécu la fièvre de carnaval aux rythmes endiablés des guggenmusiks. L’occasion de se déguiser, de vivre le temps d’une soirée ou d’un week-end dans la peau de quelqu’un d’autre. Un exutoire qui permet de révéler une autre facette de sa personnalité une fois dans l’année. Une différence choisie et assumée. Le reste de l’année, la différence fait sortir de la «norme», elle crée une distance, elle peut faire peur et donner lieu à des préjugés, voire même à une exclusion.
Pourtant, la différence, lorsque regardée de manière positive, est une chance d’élargir son horizon, de sortir de sa zone de confort, de s’ouvrir à l’inconnu pour peu qu’on prenne la peine de s’intéresser à l’être humain. Se laisser la possibilité de la rencontre, du dialogue et de la…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

«Paris est un lieu de culture avec des moyens considérables»

ÉTUDES PARIS/GRANGES

Arnaud Wydler s’est installé à Paris pour avancer sa thèse de doctorat. Dans la capitale de la culture francophone, ce Grangeois, spécialiste de la littérature du XVIIe siècle, a accès à tous les ouvrages dont il a besoin.

«Il y a une part de rêve, quand on est littéraire, d’étudier à Paris. C’est un lieu de culture, de conservation, d’art, avec des moyens considérables.…