De la campagne fribourgeoise à une capitale africaine

jeu, 06. fév. 2020

HUMANITAIRE BOSSONNENS/LUSAKA

Lundi, Amandine et Sacha Chillier, accompagnés de leur fils de 5 ans Emile, se sont envolés en direction de la Zambie pour trois ans. Le couple de Bossonnens va apporter ses compétences à des ONG actives dans l’éducation. Quarante-huit heures avant leur départ, Le Messager a recueilli leurs impressions… au milieu des cartons.

En franchissant la porte de son appartement, Sacha Chillier s’excuse pour le «désordre». Lors de notre rencontre, ce Bossonnensois de 29 ans a encore le nez dans les cartons. «Pourquoi le dentifrice est-il sur la table?», demande-t-il. Avec son épouse Amandine et son fils Emile, 5 ans, il a mis les voiles en direction de Lusaka, capitale de la Zambie, lundi. La famille y restera trois ans.

Trois ans, c’est la durée des projets pour…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Une affluence au-delà des espérances

EXPOSITION EN PLEIN AIR BOSSONNENS

Après trois semaines d’exposition dans les ruines du château, à Bossonnens, la quatrième édition de Bossonn’Art s’est terminée samedi dernier. La biennale d’art a séduit, tant les visiteurs que les artistes.

«Bossonn’Art a rencontré un succès incroyable cette anné…