Thomas Kolly, du Ski-club Châtel-St-Denis, entre en lice aux JOJ

jeu, 16. Jan. 2020
Thomas Kolly, 16 ans, membre du Ski-club Châtel-St-Denis, tentera de décrocher une médaille olympique, dimanche, en ski-cross. SWISS OLYMPIC

SKI-CROSS CHÂTEL-ST-DENIS/VILLARS-SUR-OLLON

Le membre du Ski-club Châtel-St-Denis Thomas Kolly, d’Hauteville, fera son entrée, dimanche, dans le monde olympique. A Villars-sur-Ollon, dans le cadre des jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne, le prometteur ski-crosseur de 16 ans se mesurera à l’élite de la discipline.

«Je me sens prêt à 100%. Mentalement, je m’attends à une journée importante, mais je vais tenter de l’aborder comme une compétition normale.» A 16 ans, Thomas Kolly, d’Hauteville, va faire son entrée dans le monde olympique. Le membre du Ski-club Châtel-St-Denis a en effet été sélectionné pour prendre part aux jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne. Dimanche, il s’élancera sur la piste de Villars-sur-Ollon.

Sa discipline? Le ski-cross. Un sport intensif, spectaculaire, où les compétiteurs s’élancent à toute vitesse sur un parcours jonché de bosses et de virages. «Cela demande beaucoup de concentration pour ne pas chuter et ne pas faire chuter les autres. Il s’agit de trouver la meilleure ligne, afin de négocier les courbes au mieux tout en restant le plus rapide possible. Souvent, celui qui a la meilleure technique se retrouve en tête dès le début de la course», décrit l’athlète.

Progrès constants

Thomas Kolly a découvert le ski-cross il y a maintenant trois ans. Auparavant, il pratiquait le ski alpin au sein du Ski-club Châtel-St-Denis. Une société qu’il a rejointe avec sa mère, dont plusieurs amis font partie. «C’est un peu par hasard que j’ai essayé le ski-cross, retrace le Gruérien. J’ai tout de suite aimé et c’est devenu ma discipline préférée. Depuis, je n’ai pas arrêté de progresser.»

Sa première course se déroule à Melchsee-Frutt en 2017. «L’année d’après j’ai participé à toutes celles que je pouvais. Au Ski-cross Tour, qui couvre toute la Suisse, mais aussi l’international, j’ai finalement terminé 2e du classement.» Des résultats qui n’échappent pas à Swiss Olympic. «Ils m’ont contacté et ont voulu me rencontrer. Je suis donc allé les trouver à Zurich. Ils m’ont dit de continuer. En novembre de l’année dernière, j’ai commencé à participer à des courses FIS, le niveau supérieur.»

Mésaventure autrichienne

Le week-end dernier, il en a d’ailleurs disputé trois. Deux courses FIS et une course FIS junior, à Reiteralm-Schladming, en Autriche. «Durant l’une des manches, où j’étais 2e, donc bien placé, je suis tombé sur la tête et me suis griffé au visage.» Il rechausse néanmoins ses skis et finit la course. Contrôlé par la suite à l’hôpital, le médecin lui diagnostique une commotion bénigne et lui conseille vivement quelques jours de repos.

Thomas Kolly a ainsi frisé la catastrophe. Cet accident aurait pu prétériter sa participation aux JOJ, mais l’athlète soutient que ce n’est heureusement pas le cas. Au contraire, il a choisi de le tourner à son avantage: «En Autriche, j’ai pu me mesurer aux meilleurs de ma catégorie, qui seront aux JOJ. Il y a un niveau élevé, mais j’ai vu que je pouvais rivaliser avec eux. Les autres auront les jambes lourdes et seront peut-être pénalisés par le voyage. De mon côté, je me sens capable. Je pense que je serai d’autant plus fort sur mes skis.»

Dimanche matin, l’apprenti automaticien s’élancera au côté de trois autres athlètes, lors de cinq manches comptant comme tour de qualification. «L’année passée, j’ai déjà parcouru cette piste. La descendre dure quarante-cinq secondes environ.» Les quatre meilleurs disputeront ensuite la finale, qui se déroulera en fin de matinée. Thomas Kolly n’est pas stressé à l’idée de se rendre à Villars-sur-Ollon. Il déclare avant tout se rendre compte de la chance qu’il a de prendre part à ces JOJ. Son objectif? «J’espère décrocher une médaille, peu importe sa couleur (sourire)

Christian Marmy

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Raclette, schlager-musik et tracteurs

MÉCANIQUE VULLIENS

Demain soir, Les Amis des vieux tracteurs du Jorat et environs organisent leur repas de soutien à la grande salle de Vulliens. La soirée «raclette à gogo», dont l’invitée phare est Carol Rich, se voit couronnée de succès avant même d’avoir eu lieu, puisque les deux cents personne…