Mézières (VD): une nuit du conte main dans la main avec les enfants de Palestine

jeu, 14. nov. 2019

La Palestine, est-ce vraiment loin? Vendredi soir, à l’Aula du collège du Raffort, c’était tout proche. Proche comme le souffle de l’ogresse, qui caresse le cou de trois chevrettes imprudentes. Proche comme la chambre du roi qui a enlevé la belle Jbene. Proche comme les figues dans l’arbre où se cache Didoun. Proche comme Fatmeh Askar, proche grâce à elle, à l’arabe qu’elle chante ou conte, grâce à son regard, grâce à Lorette Andersen qui traduit pour nous.

Vendredi, la Palestine était invitée à Mézières par la voie des contes. Deux capitaines de tapis volants, deux femmes extraordinaires. La première a pris sa langue, sa douceur et les images de son pays pour nous les offrir avec générosité et talent. La seconde l’a accompagnée, permis l’échange, le rêve, la rencontre. Toutes deux ont…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

«Je suis très fière d'avoir pu faire progresser mes élèves»

ENSEIGNEMENT LES TAVERNES

Aux Tavernes, c’est une figure emblématique du milieu éducatif qui s’en va. Sylviane Cardinaux, professeure de primaire durant quatre décennies, prend sa retraite. Portrait de celle qui aura fait vivre le collège du village jusqu’à son dernier jour d’ouverture, qui n’est autre qu’aujourd’hui.

Sa décision, elle l’a prise il y a six mois environ. «Il est temps de laisser la place aux j...