Le ski-alpinisme doit rimer avec sécurité!

jeu, 21. nov. 2019

Une atmosphère particulière attend les dameurs des pistes, la pratique massive du ski-alpinisme leur donne du fil à retordre. En effet, il y a de plus en plus d’amateurs de ski de randonnée nocturne sur le domaine des Paccots. La traditionnelle session du mercredi soir ne suffit plus au nombre croissant de pratiquants de cette activité: effet Patrouille des glaciers 2020?

Cela fait une dizaine de jours qu’il neige et déjà, depuis mon chalet, je vois des lampes sur toutes les faces qui m’entourent, dès 4 h 30 et jusqu’à minuit, sur celles de Teysachaux et du Col de Lys, avec vingt centimètres de neige seulement. Lorsque les installations ouvriront leurs remontées aux skieurs alpins, les risques se verront augmentés. En effet, tandis que certains dévalent la pente, d’autres inconscients n’hésiteront pas à remonter en zigzaguant, augmentant ainsi le risque d’accidents.

Chaque nuit, c’est la même angoisse pour le personnel qui sécurise les pistes de ski. Des randonneurs frôlent la mort en passant tout près d’un câble de treuillage de dameuse, qui peut s’étendre jusqu’à un kilomètre de long. Ils ne se rendent pas compte qu’ils risquent de mourir à tous moments. En effet, le câble de treuillage traîne derrière lui les machines et leur sert à remonter une fois leur ballet terminé. Un câble qui fouette, ça ne pardonne pas. En une fraction de seconde, ce câble d’à peine un centimètre, invisible en pleine nuit, devient incontrô- lable. Il balaie un espace de cinquante mètres de chaque côté et couperait en deux quiconque se trouverait sur son passage.

C’est pourquoi le comité de Teysalpi, en partenariat avec l’Office du tourisme, le Service de la faune et bien sûr de la société Monte-Pentes Corbetta SA, a tracé deux jolis parcours en toute sécurité hors des pistes. Je demande toujours à nos 185 membres du club de montrer l’exemple. Il ne suffit pas juste de suivre nos tracés, mais également de penser au travail effectué pour la préparation des pistes, en prévision des skieurs alpins qui viendront le lendemain et qui payent un forfait. Les traces qui auront durci pendant la nuit peuvent s’avérer très dangereuses pour les skieurs débutants! Donc, chers randonneurs, pensez un peu plus aux autres utilisateurs, ainsi qu’à votre sécurité.

D’autre part, nous organisons la troisième édition de la Poya’ttack le 8 janvier prochain, ouverte à tout le monde. Ce sera la première étape de la Coupe des Préalpes. Vous pouvez également nous suivre sur les réseaux sociaux ainsi que sur notre site web. Vous avez également la possibilité de participer à un ou deux entraînements «découverte», le mercredi soir de 18 h 45 à 20 h 15. Lieu de rendez-vous: départ du téléski de la Cagne.


Vincent Rieder, président de Teysalpi, Les Paccots

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

Les habitants voient rouge face à l’antenne du géant bleu

Swisscom souhaite transformer l’une de ses antennes d’Oronla-Ville pour exploiter la 5G. A la suite de la mise à l’enquête, qui s’est achevée dimanche, des citoyens se sont mobilisés et ont fait opposition.

A Oron, depuis le 2 novembre, un «groupe informel» d’une dizaine de personnes mobilise les h…