La magie opère

jeu, 20. juin. 2019

Le compte à rebours est passé en dessous du seuil fatidique des trente jours. Jeudi dernier, je quitte le local de l’ex-Top Tip, à La Veyre, avec sous le bras mon costume. En rentrant à la maison, je le range dans l’armoire, encore soigneusement emballé, dans ses housses en plastique. Le lendemain, je me décide quand même à l’essayer. Je rentre le ventre, j’enfile le pantalon orange, la chemise blanc crème en lin, le gilet vert et pour finir les chaussures rouges en cuir. Le soir même, c’est jour de répétition pour notre groupe de la Saint-Martin. L’orage gronde au loin. Le temps presse, car la répétition ne dure qu’une heure et demie. De l’intérieur, nous avons l’impression d’être plus à l’aise. Difficile de savoir ce que pense la poignée d’habitants de Vevey à qui la Confrérie des vignerons a autorisé d’assister aux répétitions du spectacle. Ce soir-là, j’observe une couleur inhabituelle. Au milieu des gradins bleus, du sol gris et des chasubles numérotées orange (Saint-Martin), rouges (Cent-Suisses) et noires (étourneau) sont apparues des touches de violet: un foulard ou un rouge à lèvres. Enfermés dans une sorte de «bulle», nous oublions presque qu’au-delà de l’enceinte de l’arène, la vie continue. Certains ont choisi de porter leurs chaussures rouges pour les «former». Par contre, elles seront très vite troquées, au milieu de la répétition, par les traditionnelles baskets, plus confortables. Lors de l’action finale de notre tableau, tous nos regards sont dirigés vers le field of play (place de jeu). Je regarde mon frère aîné. La magie opère. Assise dans les tribunes: Isa- belle Raboud, directrice du Musée gruérien. Elle nous glisse: «C’était magnifique depuis ici.» Elle a été, en 2015, l’une des deux premières femmes à intégrer le conseil de la Confrérie des vignerons. En 2019, elle est responsable de la commission des rôles spécialisés. «Ciaaaao buona notte», nous lance Daniele Finzi Pasca, après une dernière petite remontrance, car nous traversons la scène sans passer par les coulisses. Même quand notre «jeu» est fini, la chorégraphie ne s’arrête pas.

VALENTIN JORDIL

*Je relate ici, ponctuellement, les coulisses de la Fête des vignerons 2019

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES

Articles les plus lus

1

LES PACCOTS ENQUÊTE SUR LA DISPARITION D’UN TRAILEUR

Le 29 juillet dernier, un traileur de 43 ans a été signalé disparu aux Paccots. D’importantes recherches ont été effectuées par la Police cantonale, en collaboration avec le Secours alpin romand, l’armée suisse, les pompiers du Centre de renfort de Châtel-St-Denis, ainsi que des tiers voulant apporter leur aide, indique la Police cantonale dans un communiqué. Des chiens de recherches, des hélicoptères et une centaine de person...