Face à l’incivilité, les solutions divergent

jeu, 04. avr. 2019

Attalens et Oron n’ont pas beaucoup de points en commun. A commencer par leur canton. Leur taille n’est pas, non plus, comparable: 3497 habitants pour la première et 5501 pour la seconde. Depuis quelque temps, elles font pourtant face au même souci. A Oron, une pe- tite bande de jeunes se laisse enfermer ou s’introduit dans des bâtiments «pour y mener la grande vie» et créer des déprédations (voir Le Messager du 22 février). Des tags insultants au départ de feu dans les toilettes publiques en passant par des vols, la palette des infractions est large dans la localité vaudoise. A Attalens, une quarantaine de jeunes âgés de 14 à 17 ans se distinguent: bruit, dégâts sur des bâtiments communaux, échanges verbaux, tensions. Si la problématique est la même, les deux exécutifs se tournent, pour…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

ANNONCES EMPLOI

Annonces Événements

ANNONCES IMMOBILIER

ANNONCES DIVERSES